2 décembre 2021

La fermeture de maison de dépôt

Depuis quelques mois, les magasins Maison Dépôt ont baissé le rideau. Ces fermetures sont la conséquence du plan de restructuration mis en place en juillet 2019 par Conforama.

L’enseigne Maison Dépôt a disparu en France puisque l’ensemble des 10 magasins implantés sur le territoire sont fermés.

Le concept de Maison dépôt

D’après Alexandre Nodale, président-directeur général du groupe Conforama : « Maison Dépôt est un concept « smart discount ». En termes de positionnement, il est un peu au-dessous de Conforama, environ 15 % moins cher, avec trois univers représentés que sont la déco, le meuble et l’électrodomestique. Les deux premiers représentent une part plus importante que chez Conforama […] En revanche, il n’y a pas de déstockage ».

Avec les magasins Maison Dépôt, Conforama a souhaité élargir son offre en proposant en libre-service des arrivages réguliers avec un large choix de meubles, de décoration et d’électroménager/multimédia, dont des grandes marques. L’objectifs était de proposer avec Maison Dépôt des tarifs bas mais également un service de location de véhicule pour emporter les achats volumineux. Le premier magasin Maison Dépôt a vu officiellement le jour le 29 août 2017, à Longeville-Lès-Saint-Avold, en Moselle.

Pourquoi Maison Dépôt a fermé ses portes en France ?

En 2019, le Groupe Conforama a informé d’un projet de restructuration de ses activités en France. C’est un plan de « transformation profonde et nécessaire » de l’enseigne. Ce projet d’évolution de l’organisation de ses activités en France s’est traduit par la fermeture de plusieurs magasins. 32 magasins Conforama et 10 magasins Maison Dépôt, ce qui a entraîné la suppression de 1 900 postes en France. L’objectif est « le retour à l’équilibre dans les deux ans ».

Conforama, comme tous les acteurs de la grande distribution de son secteur a d’abord été victime d’une mauvaise conjoncture. « La consommation n’a pas été bonne dans ce secteur. Alors qu’il était dans le positif ces dernières années, le marché du meuble s’est mal orienté et on a constaté une baisse de 2,7 % de chiffre d’affaires en 2018 », a analysé Yves Marin, associé du cabinet de conseil Bartle.

Ensuite viennent les tourmentes de sa maison-mère. L’enseigne est entrée depuis 2017 dans un scandale financier. Une affaire qui a failli causer la faillite de l’entreprise avec la découverte d’un « trou » de six milliards de dollars dans ses comptes.

Conforama a également cumulé des « pertes qui s’élèvent à près de 500 millions d’euros ». Et enfin, le géant d’ameublement a dû faire face aux mutations profondes du secteur de la distribution et plus particulièrement celui de la distribution spécialisée, notamment Ikea, à quoi s’ajoutent une forte concurrence et des modes de consommation qui évoluent rapidement.

C’est ainsi que l’un des leaders français de l’ameublement a décidé de passer par la fermeture de plusieurs magasins.